Quand un manager se sert de la crise pour en faire une mine d’or

 

Les creux de la vague, les prises de bouillons, les réductions d’effectifs, les virus (!)… La crise se planque derrière bons nombres d’événements qui ponctuent nos vies. Elle est parfois brusque et momentanée ou longue et laborieuse. Nous ne pouvons pas toujours maîtriser son temps d’existence et son intensité mais nous avons toujours le pouvoir de décider comment la vivre, la traverser, la surmonter!

Construire sa confiance en soi en tant que personne, que professionnel, développer la confiance au sein de son équipe, créer des liens de confiance avec sa direction ou ses clients sont des piliers pour être solide seul et/ou ensemble pour traverser la tempête.

Cette confiance ne se décrète pas. Elle se construit et se nourrit de l’écoute que tu vas avoir de tes besoins, des besoins de ton équipe (ou ta famille) pour repenser le travail, l’organisation, la vie de l’équipe, pour grandir, prendre de l’assurance, sortir de ta zone de confort… et donc dépasser les tempêtes. et continuer de bosser dans un environnement incertain.

Savoir quelle essence tu dois mettre dans ton moteur pour optimiser ta course, ta consommation, ton endurance, tes performances tout en préservant ta carrosserie, tes pneus, le confort de l’habitacle et j’en passe… sont la source essentielle de ta motivation!

En tant que collègue, manager, directeur commercial, parent, enseignant, formateur, il t’est utile de savoir aussi que les personnes qui t’entourent ne fonctionnent pas forcément au même carburant que toi (alors arrête de les saouler en leur disant ce qui est bon pour eux!!).

La crise nous impacte fort au niveau psychologique, émotionnel. Elle ébranle la motivation, bouscule, apporte son lot d’incertitudes, oblige à revoir les modalités de travail, d’organisation, en fait tout ce que tu as construit jusqu’ici  etc… 

Voici des pistes pour repérer au plus tôt les risques de déséquilibre (oui, ils ont  une fâcheuse tendance à se déguiser!!), pour identifier tes motivations et celles des autres et les garder.

 

React or Not React ?

 

Premier constat: la crise, c’est nouveau, voire du jamais vu. Est-ce que je peux agir comme d’habitude ? réponse: non. 

Second constat: la crise est là, elle s’installe, quelle est la stratégie à opérer ? Je peux me mettre en mode réactif et décider au gré des événements qui vont arriver…..je peux décider unilatéralement que ça va passer et donc ne rien changer à mes habitudes…...je peux prendre de la hauteur et réfléchir à une stratégie nouvelle et utile. 

 

Et si cette crise avait un bon côté en permettant de se réinventer ?

Une fois le constat établi, comment je peux conserver ma motivation et embarquer mon équipe dans l’aventure ?

Je me pose et je cartographie les besoins de mon équipe en m’incluant dedans :

-Marc a besoin d’attentions et de feed-back positifs

-Fred à besoin qu’on le laisse gérer et de challenges

-Magali a besoin de calme et aime les dossiers complexes qui nécessitent réflexion et stratégie

-Florence a besoin de cadre dans ses activités, elle aime aussi la nouveauté

-Marjorie a besoin d’informations quotidiennes et de deadlines précises

-Vincent, c’est moi, j’ai besoin de sens 

 

Bingo, je peux établir un plan d’action personnalisé qui fait le lien avec les motivations de chacun pour organiser la vie en période de crise, avec du sens pour chacun. Par exemple, je vais appeler en priorité Marc pour prendre de ses nouvelles et le rassurer si besoin. À Marjorie, je vais transmettre par mail les informations nécessaires sur les nouveaux process etc

 

motivation

Do you speak to MY MOTIVATION ?

 

Alors dans la pratique ça donne quoi!? Tu as un cobaye de choix sous la main… c’est toi-même! 

Comme tu te traînes partout avec toi-même, les terrains de jeu sont divers et variés et on te propose de tous les essayer. Pourquoi le bureau, plutôt que la maison ou inversement ? Tu ne mettras peut-être pas les mêmes choses en place d’ailleurs, c’est ça qui est intéressant… pour toi (et en plaisir collatéral pour les autres aussi)!

 

Voici un florilège d’exemples. Note ceux auxquels tu es le plus sensible et ceux qui ne te parlent pas. Ensuite, pense à 3 personnes différentes (ex : ta mère, ta collègue Corinne, ton DaF JP) et note ce qui pourrait les booster, les nourrir, les dynamiser, enfin où tu touches pile dans le mille Émile.

 

  • (m’)offrir des bougies, écouter de la musique, une séance de massage
  • Prendre un moment de convivialité le matin ou à la pause déjeuner avec les personnes qui m’entourent
  • Faire des gâteaux pour tout le monde
  • Organiser les activités de la semaine suivante
  • développer son savoir, ses compétences
  • transmettre le goût d’apprendre à ses enfants
  • prévoir du temps pour commencer et terminer une tâche en entier
  • échanger ses opinions sur la crise actuelle
  • aider son entourage à progresser en soulignant les points positifs
  • s’aménager un espace de travail à l’écart
  • éteindre son téléphone pour une pause kitkat
  • s’offrir un déj en solo
  • trouver des solutions à tout
  • participer à des compèt’
  • sortir de sa zone de confort positivement
  • organiser des dînettes et des teufs
  • piapiater au téléphone une heure durant
  • être un geyser d’idées créa

 

Si d’autres idées te viennent, note-les… Tu auras ainsi une manne d’idées sauvetage ou équilibre à dégainer en temps de disette (c’est-à-dire en période de stress).

 

motivation

 

Et quand la disette est là ?

 

La disette peut surgir à tout instant……Elle arrive sans prévenir pour toi et les membres de ton équipe si tu n’y prends pas garde. Elle sabre les efforts que tu as mis des semaines, des années à mettre en place. 

Qu’est ce qui se passe donc possiblement ?

Tu n’as pas été à l’écoute de tes besoins peut-être ces derniers temps. Ben oui, à force de courir dans tous les sens pour réorganiser le temps de travail des équipes, la gestion du matériel à mettre à disposition, plus répondre aux multiples sollicitations/remarques/plaintes de certains, tu en perds ton latin….Résultat: tu es fatigué, la mauvaise humeur te gagne, tu perds patience et toc……Tu ne vois plus que ce qui dépasse : le dossier que Fred t’a rendu est truffé d’imprécisions et de fautes (2 au total mais bon c’est agaçant), Florence est emballée par les réunions ZOOM et veut constamment en faire et travailler en sous-groupe aléatoire, tellement plus fun ! ok mais bon le plus important c’est le travail bien fait et le ton sur lequel tu lui as dit était un peu sec hier…..Du coup

 

Ou peut-être aussi que tu as instauré un management de Roi, c’est à dire à ta manière un point c’est tout : réunion tous les lundis à 9H00 tapante en visio et en semaine comme d’habitude le point de 17H30 le jeudi en visio aussi, CODIR le mercredi de 10H00 à 12H00 de visu…….Sans tenir compte des idées, points de vue, envies de l’équipe :/(

 

Alors Magali est de plus en plus en retrait depuis que la caméra est braquée sur elle en réunion, d’ailleurs elle l’éteint le plus souvent prétextant un truc ou un autre…. Et côté Fred ça s’impatiente. À quoi servent ces visios à rallonge à blablater au lieu d’être au téléphone pour gagner du client !!

 

Et si tu changeais ton fusil d’épaules ? Individualiser, personnaliser l’accompagnement est facteur de mobilisation et de motivation. Dispatche les missions en fonction des besoins que tu as identifiés et tu gagnes en efficacité. Par exemple, évite de demander à Magali de faire des présentations pendant les visios, donne le lead à Fred, il est bon dans l’action et la lumière, Magali travaillera en amont pour apporter ses idées et sa vision en solo avec toi; confie l’organisation du point de jeudi à Marjorie, elle aime anticiper et structurer. Et glisse un mot sympa à Marc pour t’assurer que tout se passe bien pour sa famille dans le contexte. Et toi dans tout ça ? Tu as été chercher les attentes de chacun, distribué les rôles et missions dans le respect des opinions de tous, la boucle est bouclée.

 

#motivation

 

Demain commence Aujourd’hui!

Quand tu connais comment tu te motives, comment tu pars en saucisse et que tu sais rétablir le tir c’est une sacrée victoire. On passe parfois notre vie entière à SUBIR ou mieux à rejeter la faute sur les autres en remettant en cause leurs compétences car elles ne collent pas aux nôtres ou à l’idée qu’on s’en fait. , le stress, les disputes, quand on baisse les bras, qu’on a juste plus envie.

Là, maintenant, tu sais.

Tu sais que tu as les moyens d’agir, de mettre ton baromètre au beau fixe, de gonfler ta confiance à bloc. Il suffit que tu t’entraînes, et nous les Culottées de la Com’ on croit en toi.

Cherry on the cake, quand tu as pris soin de toi (comme quand tu as mis le masque à oxygène dans l’avion) tu peux soutenir les autres. Motivé.e, tu peux plus facilement faire des tests dans la bonne humeur en acceptant remarques, réussites ou flop ! Avec une dynamique positive, tu actives le modjo qui est en toi! Allez, à toi de jouer.

 

ALORS VIVE LA CRISE ?

 

Culottées, oui c’est signé!

Laisser un commentaire

Fermer le menu