Halte aux Vampires !

2021 est arrivée, entre résolutions et promesses à soi-même, que tu, je, nous ne tiendrons pas bien longtemps avec son lot de sempiternelles “demain j’arrête de grossir, de fumer, de manger trop gras, de boire l’apéro…..”. 

Les Culottées ont choisi de travailler sur le long terme sur un sujet qui pourrait bien te permettre de faire le MENAGE AUTOUR DE TOI, apprendre à choisir ton environnement. Et quand tu y parviendras, le reste deviendra bien plus facile.

Qui dit environnement dit: tes relations, ton travail, tes conditions de travail, tes collègues, ton lieu de vie…..

Pour te permettre de valider que ce sujet peut te concerner, réponds par oui ou non à ces 3 questions, si tu dis OUI à au moins l’une d’entre elles, prends les 3 minutes suivantes pour lire l’article et partager ton expérience en commentaires 😉

– Tu dis quelquefois oui alors que au fond tu aurais voulu ou dû dire non

– Si certaines personnes de ton entourage te tirent vers le haut, il y en a aussi qui te tirent vers le bas 

– Quand tu regardes autour de toi, c’est pas la grande banane, tu te dis que tu pourrais avoir mieux (travail/maison/lieu de vie…) mais tu ne bouges pas et ça fait un moment que cela dure

Et si le programme pour 2021 c’était entre autre de faire un check de ton environnement pour refuser ce qui est nocif pour toi – relations toxiques, travail inadapté, lieu de vie bruyant, conflits… – et  choisir ce qui te convient. 

 

Trop bon, Trop …

Toi qui est plutôt d’un naturel sympa, bonne pâte, toujours à filer un coup de main, rendre service… Nous les Culottées nous te disons… surtout ne change PAS! Reste authentique, on est jamais mieux que quand on est soi-même.

Il existe pourtant des moments, où une petite lumière rouge d’alerte s’allume dans ton cerveau… Elle t’avertit qu’un vampire est entré dans ta zone de protection. Ce vampire a repéré cette essence de généreux qui fait que tu es toi… et il va en abuser avec ton accord.

Ce peut être un proche, un collègue, un voisin, une meilleure amie même … Cette personne n’est pas forcément malveillante, il se peut cependant qu’inconsciemment elle veuille toujours plus de TOI. C’est flatteur certes, gratifiant d’être la personne vers laquelle on se tourne, on donne nos secrets, on a une connivence particulière… mais tu peux te faire manger tout cru….

Halte au “trop bon, trop con”, tu ne pourras pas te plaindre tu sais, toi seul peut mettre les limites, les barrières pour te protéger, donner dans la limite de ton raisonnable. Et on t’aimera aussi, toujours beaucoup.

Jedi, tu es le gardien de tes clés de protection, ta force est avec toi… garde toujours un œil sur cette petite lumière rouge d’alerte.

 

Les consommateurs d’énergie

Tu sais ceux qui monopolisent la parole et l’attention, qui sont les rois du monologue et que tu écoutes patiemment. Et au fait, toi tu vas comment ?  Ben toi tu le sais, mais pas eux, ils ont oublié de te demander. Alors certes ils ont peut-être des difficultés, des choses à partager mais une relation est un échange et à partir du moment où elle est à sens unique, à quoi bon ? 

Alors réfléchis qui pourrait être concerné dans ton entourage…Et demande toi si cette relation te booste ou consomme ton énergie ? Prends-tu du plaisir ou perds-tu ton temps ? Pas facile quand il s’agit d’un proche, d’un bon ami, d’un membre de sa famille ! 

Pour t’aider, écris ton nom sur un papier au centre, puis près de toi écris, en étant honnête avec toi-même, le nom de ceux qui te donnent de l’énergie, qui te font du bien, qui te permettent d’avancer, avec qui l’échange est à double sens. Plus loin du centre, fais de même pour tes consommateurs de temps et positionne les loin. C’est fait ? 

Bravo, tu as la photo de ton environnement préféré pour 2021. 

 

C’est toi le plus fort!

Alors toi, tu bosses… tu aimes être reconnu pour tes compétences et tu te donnes les moyens de cette reconnaissance. Rien ne t’échappe, et souvent quand les collègues se trouvent dans une voie sans issue (même si t’avais prévenu avant), quand un ami crie à l’aide pour un problème technique (un samedi matin), que ton boss te challenge sur des projets encore plus gros (avec toujours le même niveau de moyens) et bien toi, t’y vas. 

 

Noble à toi, pour de vrai. Tu peux même te reconvertir en pompier pour aller éteindre les feux de tout le quartier! Cette reconnaissance de ton savoir, ta capacité à résoudre les problèmes, ton esprit logique est couronné mais… à quel prix ?? L’épuisement ? Moins de temps en famille ? Des activités supprimées ? des horaires extensibles (parce qu’évidemment tu t’occupes du boulot des autres mais t’as aussi le tien à faire)?

Cette reconnaissance des compétences elle commence par toi-même. La confiance que tu portes en toi et que tu fais grandir saura être une jauge pour ne pas aller au-delà de ce qui est acceptable et entraver ta progression.

 

Les environnements préférés

Rappelle-toi quand tu étais enfant, tu disais tout haut ce que tu voulais ou pas, ce qui te faisait plaisir ou pas puis tu boudais quand c’était pas possible. Un vent de légèreté et d’innocence te portait. Puis tu as grandi et ta joie innée s’est envolée. Avec les conventions sociales, l’éducation, l’école, tes peurs, tes défenses, tu as bouché la source. 

Ainsi tu exerces un travail qui te plaît comme ci comme ça, tu habites dans un lieu aussi comme ci comme ça, peut-être même que dans ton couple c’est comme ci comme ça.  Mais bon, le temps file et tu mets cela de côté. 

Souvent ce sont des événements graves, soudains, subis qui réveillent la source. La crise sanitaire actuelle par exemple a réveillé l’attrait des campagnes et sa qualité de vie pour de nombreux citadins. Et si TU décidais de refaire jaillir la source tout seul comme un.e grand.e ? 

Réfléchir sciemment à son environnement préféré, c’est réveiller l’enfant qui dort en toi, pour te remettre en bon équilibre émotionnel avec des ondes positives. Tu commences quand ? 

 

 

Les envahisseurs

C’est comme du bruit dans ta tête… Ces vampires ont le verbe agile… ils parlent beaucoup sans être vraiment très clairs ou bien ils t’assaillent de leur logorrhée verbale digne d’un labyrinthe sans issue! Des questions, des réflexions, des idées, des demandes…

 

Du coup, tu sais plus, le doute a pris la place du roi dans ton cerveau! J’aurai dû faire, j’ai pas fait, je ne sais plus si je devais faire, est-ce que… etc…. Tu as l’impression d’avoir la Culotte entre deux chaises. Ton énergie est aspirée, ta confiance émiettée, tes prises de décisions statufiées! 

 

Reprends le pouvoir et délimite un cadre. Pose des questions (t’as le droit), définis qui quoi comment pourquoi (et c’est pas relou), décide la clarté, pas d’entourloupes. Maintenant tu sais ainsi où tu vas, l’envahisseur est maîtrisé, la coopération peut commencer.

 

Les déserteurs

Enfin dans ton environnement, tu rencontres peut-être des déserteurs, ceux qui sont à moitié présents. Tu ne sais jamais où ils sont ni à quel moment ils vont te faire signe. Mais quand c’est le cas, c’est souvent qu’il y a une demande derrière. 

Plus difficile à reconnaître, ils peuvent être fin flatteurs et habiles à te placer sur un pied d’estale le moment venu. Alors tu craques et tu donnes. Tu les aimes bien au fond. Puis bam, disparition pour 1 semaine, 1 mois, 1 an…..Intéressé.e les déserteurs ? Un peu. Encore une fois, à toi de voir si ce type de relation te convient….Et de balayer au plus juste pour toi. 

 

I am in charge!

Tous autant que nous sommes, nous avons pu vivre l’une ou l’autre de ces situations. Nous vous avons donné ici des indices pour comprendre ce qui peut se passer et décider d’apprendre à s’écouter, à écouter et se donner des limites pour être en accord profond avec soi-même. 

Toi, moi, nous devons prendre notre part de responsabilité dans cette affaire! Tu peux décider de mettre ton radar en route, détecter tes suceurs de sang, comprendre ce que cela induit, les conséquences sur toi, ta vie, ton humeur, ton travail. 

Tu peux ainsi décider comment délimiter la relation, voire même la supprimer! Toi, seul, Jedi est capable de mettre cette stratégie en place qui te rendra plus solide, confiant, et même rassurant, respecté; seul ou accompagné d’un coach, d’une formation, d’un livre aussi. 

Que la force soit avec toi! 

Que l’environnement que tu choisis te soit bénéfique cette année !

 

Culottées ? oui c’est signé

Laisser un commentaire

Fermer le menu