Halte à l’autosabotage!

 

La petite voix intérieure, celle qui te susurre à l’oreille ce que tu veux entendre ou non. Parfois ange, parfois démon, elle est capable de TOUT!

Du pire comme du meilleur, pour et contre les autres ou bien toi-même, implacable dans sa bonté comme dans ses condamnations. 

Bon, pour être honnêtes avec toi (oui nous on est comme ça les Culottées), la petite voix a plutôt tendance à te sabrer, descendre les autres, flinguer les bonnes intentions et balancer 2,3 vieilles croyances pourries sous les spotlights.

Super bien placée dans votre cerveau, elle se tient prête à déglinguer ton tympan à la masse à coup de pensées négatives.

 

Ca ne paraît pas idyllique comme tableau, on te l’accorde. Mais tu penses bien qu’on en aurait pas parlé s’il n’y avait pas un CADEAU!! 

Yes, un cadeau! 

Notre super brain fait preuve d’une neuroplasticité impressionnante ; il peut donc s’exercer à devenir un gymnaste de haute voltige vers une pensée plus positive (et je dirai même plus productive!). 

 

A travers cette tranche de vie, découvrez des mécanismes induits négatifs, donc des manifestations ici internes (petites voix) de montées de stress suivant nos types de personnalités ET aussi comment changer son prisme pour mieux réagir et se protéger!

 

Tranche de Suradaptation (découvre aussi l’histoire en vidéo)

 

Caroline est une personne naturellement empathique. Elle aime rendre service et a à coeur que tout se passe au mieux pour tout son entourage. Elle accepte de rendre service à sa collègue Sandrine qui ne s’en sort pas pour rendre ses dossiers à temps. 

Pourtant, depuis plusieurs jours elle rentre déjà très tard car la liste de ses tâches ne fait que s’allonger. Elle ne passe pas assez de temps avec sa famille ….elle ne parvient pas à dire non à Sandrine et elle en souffre.

 

Petite voix intérieure de Caroline : 

 

“J’ai dit oui c’est trop tard, j’chui crevé… j’en ai au moins jusqu’à 21h… faut que je l’aide quand même, c’est ma collègue. Pis en plus j’ai dit oui à Isabelle pour son déménagement demain matin à 8h. 

Je vais envoyer un texto à Clément qui m’attende pas pour dîner… ça fait 3 fois cette semaine, j’espère qu’il sera pas fâché.”

 

Mais ça, c’était AVANT de découvrir comment faire pour rassurer sa nature nourricière et aussi prendre soin de soi! (au passage, nous on sait vous dire comment il faut faire ;p)

Regardez la différence de réaction (même… intérieure) quand on a les outils pour choisir une relation positive avec soi-même et les autres.

 

 

Petite voix intérieure de Caroline version centrée : 

 

“Bon, là c’est la 3ème fois cette semaine que Carole me demande de l’aider, c’est trop. Moi je veux bien l’aider mais je connais mes limites et puis j’ai promis à Clément qu’on irait au chinois ce soir. Je vais l’appeler et puis lui proposer de repousser sa deadline si elle veut que je lui file un coup de main. Voila…Allez je l’appelle.”

 

Piuff quel soulagement ! Caroline peut ainsi gérer la chèvre et le chou – enfin son équilibre personnel et professionnel.

 

Ca serait bon hein de savoir dire Non comme ça, en toute simplicité hein ?!

 

Ce qui veut dire que nous avons tous, oui TOUS – on entend déjà au loin “ouais mais moi c’est pas maintenant que ça va changer!-… je disais donc nous avons TOUS LE POUVOIR de remodeler nos schémas de pensées, et de produire plus de contenu positif naturellement. 

 

De la technique et surtout de la pratique (comme pour la ligne et des fesses galbées de Culotté.e.s) c’est le SECRET d’une petite voix bienveillante et aussi réaliste, factuelle et protectrice.

 

Cet article te plaît ? Partage-le, like, commente ! (Jette un oeil à gauche, t’as tes réseaux!)

Culotté ? Oui, c’est signé 

Laisser un commentaire

Fermer le menu